//
you're reading...
Jour après jours, La bataille, La vie sous toutes les coutures, Un peu de psychologie

Le non, ma terreur…

Dame

Je suis de celles qui préfèrent ne rien demander de peur d’être déçue par un hypothétique refus.

Je suis de celles qui ne diront pas non de peur d’être mises de côté.

Dans les deux cas, la peur du Non guide parfois mes décisions.

Oh, j’ai du payer un lourd tribut à cette peur…

J’ai du en rater des occasions !

D’être satisfaite, de me sentir aimée, de regard sur moi, d’être heureuse, peut être même de changer de vie, etc.

Heureusement, je n’en saurais jamais rien… Enfin, pas de façon catégorique.

J’ai lu des tas de livres sur le développement personnel qui donnent des recettes pour vaincre ses peurs. Elles paraissent utiles et réalisables sur le coup, mais quand on est seule devant son téléphone à se demander s’il faut appeler son amoureux maintenant ou plus tard, la peur de ne pas être considérée comme on le souhaitait gagne toujours.

Parfois, j’arrive à prendre cette peur de court en passant tout de suite à l’action dès que l’idée me vient à l’esprit.

Dans l’exemple précédent, dès que j’éprouve l’envie d’appeler mon amoureux, je prends le téléphone et compose son numéro sans attendre.

« Alors ?!? » me demanderiez-vous ?

Ah bien vous savez quoi… il n’y a pas de règle. Je récolte parfois des Oui, parfois des Non. Mais dans les deux cas, la satisfaction d’avoir osé passer à l’acte est de courte durée. Elle laisse rapidement la place à une sorte d’insatisfaction (même si la réponse est Oui !). Elle s’exprime à travers une petite voix qui susurre « Il aurait du t’appeler quand même… »

Mais rien que pour ressentir de nouveau cette satisfaction fulgurante, je suis prête à renouveler l’expérience. Et puis leurrer le Non… c’est totalement jouissif !!!

J’adore cette chanson ! Ok, je l’avoue, c’est Oscar qui m’a passé le virus !

Je vous embrasse,

comment-1-2

Discussion

11 réflexions sur “Le non, ma terreur…

  1. Dès le début de ton texte, je faisais le comparatif entre ta peur du non et le « non » que répètent à longueur de journée les enfants de deux ans… eux se satisfont de dire « non » parce que cela signifie imposer leur personnalité. Il fût une époque où je ressassais toujours ce que je devrais faire ou pire ce que j’aurais dû faire pour que mes relations amicales ou amoureuses soient au beau fixe… C’est invivable !! J’ai fini par dire stop, car j’ai cru que cette voix allait prendre possession de moi, et trouverait à redire sur tout ce que je ferais.
    Il faut prendre confiance en soi pour faire sauter ce mur de la peur du non. Les livres de développement personnel ne seront jamais aussi puissants que les défis que tu t’imposeras à toi-même.
    Courage, essaie de penser d’abord ) toi, ce que tu veux faire, avant de penser aux autres😉

    Publié par fleurdementhe | mars 20, 2013, 10:50
    • Tu as complètement raison fleurdementhe en parlant de l’efficacité des défis lancés à soi-même par rapport aux lectures de livres. J’essaie de passer à l’action dès que je peux, mais c’est encore une lutte plus ou moins acharnée. Ce n’est pas naturel encore. Mais je veux y arriver ! Merci beaucoup pour ton commentaire. Bises et bonne soirée.

      Publié par Oscara | mars 21, 2013, 10:26
  2. J’ai longtemps eu peur d’essuyer un refus, j’ai passé beaucoup de temps à ne pas oser puis j’ai fait le bilan : qui s’en est soucié ? Personne ! Alors maintenant , je ne fonce pas bille en tête, mais j’évalue l’importance de l’acte en fonction de MES aspirations et je me lance. Si c’est non, rien de dramatique mais au moins je ne vis plus de regrets ou de doutes ! Bonne soirée bises

    Publié par Petitgris | mars 20, 2013, 10:53
    • Tu as raison Paulette en parlant de conaître ses propres aspirations. Cela permet d’entreprendre des actions qui devraient mener à leurs réalisations. Alors que l’on réussisse ou pas, on sait qu’on a oeuvrer pour soi. Merci beaucoup pour ton commentaire. Bises

      Publié par Oscara | mars 21, 2013, 10:33
  3. J’ai peur du NON quand j’accorde une grande importance à quelque chose et que je redoute une conséquence irréversible suite à cela. Très récemment j’ai osé, j’ai eu d’abord un NON qui m’a pourri la vie pendant des semaines mais au moins j’ai osé et j’étais bien contente de moi. Surtout qu’après, le NON est devenu un OUI! Je suis d’accord avec Paulette, cela enlève tous doutes et regrets de ta tête! Bisous

    Publié par Rachel | mars 21, 2013, 10:21
    • C’est vrai Rachel. Plus on tient à la chose, plus on a peur. Mais vous avez raison toi et Paulette concernant les doutes et regrets. Car plus on tient à la chose, plus l’attente est difficile et plus le doute est grand lorsqu’on ne passe pas à l’action. Alors mettant tout cela sur la balance, passer à l’action est encore la meilleure solution. Merci Rachel pour ton commentaire. Bises

      Publié par Oscara | mars 21, 2013, 10:37
  4. Bonsoir
    Je pense que dans votre intérêt, comme dans celui de la personne à qui vous posez la question, il vaut mieux réponse avec sincérité (et diplomatie) plutôt que de se mettre hypocritement dans des situations qu’on n’a pas souhaitées. Le bonheur n’est pas au rendez-vous quand on se force à faire quelquechose « pour faire plaisir » et qu’on n’a pas osé dire « non ».
    Vous savez, quand on élève un enfant, il a besoin qu’on lui dise « non » de temps en temps, car ça lui met des limites, ça le cadre et il a besoin de ça, ça le rassure en fait. Si on lui disait tout le temps « oui », ce serait l’enfant roi et ça ne lui rendrait pas service, peut-être en serait-il blasé d’ailleurs.
    Quelques « non » permettent de mieux apprécier les « oui », même quand on est adulte!
    Alors il ne faut pas avoir peur des « non »(les dire et/ou les subir) et se dire « après la pluie, le beau temps. ».
    Par ailleurs, je trouve l’image et le texte anglais magnifiques, l’idée de l’ombre sur le mur est extraordinaire!Tant de profondeur dans l’image et le texte m’ont scotchée! avec une pointe d’humour dans le dessin! Choix parfait! Merci!
    merci pour votre sympatique réponse à mon précédent commentaire. Ca encourage à continuer d’en faire!
    A bientôt de vous lire
    Une lectrice
    L………….

    Publié par L.................... | mars 21, 2013, 9:09
    • Chère lectrice, très heureuse de vous revoir. C’est moi qui vous remercie pour votre temps passé ici et pour vos commentaires éclairants.
      La première partie de votre réponse m’est tellement familière. Combien de fois je m’étais enfoncée dans des situations non voulues parce que je n’ai pas su dire non dès le départ. Et plus ça allait, plus je m’enfonçais… Le plus terrible c’est que au final, j’avais l’impression de vivre la vie de quelqu’un d’autre.
      Alors oui, il faut apprendre à dire non pour trouver la sérénité et pourquoi pas le bonheur. je m’y emploie tous les jours. Il y a des hauts et des bas, mais j’y crois.
      Bonne soirée chère lectrice.

      Publié par Oscara | mars 21, 2013, 10:45
  5. La question soulevée par ce post : Que peut bien valoir notre oui si nous sommes incapables de dire non ?
    J’y arrive aujourd’hui et, avec le recul, réalise que ce n’est pas si difficile que cela peut paraître alors qu’on n’a pas essayé.
    Cela demande de l’entraînement : s’écouter, tenir compte de soi et de ce qui nous convient.
    J’ai enfin arrêté de parler en fonction de ce que j’imagine que les autres attendent de moi.
    Je ne peux qu’être à ma place et c’est beaucoup.

    Publié par chantal | mars 22, 2013, 10:14
    • En effet, tu as raison. Si on dit Oui pour se faire aimer, alors la personne en face va aimer quelqu’un qui n’est pas toi. Alors tout est faussé.
      Mais parfois le plus difficile est de lutter contre l’envie de renier ses besoins juste parce que tu penses qu’ils ne sont pas importants aux yeux de l’autre…
      Et même si c’était vrai, alors tant pis, au moins, on aura exprimé nos besoins. c’est compliqué, mais je m’entraîne ! Merci pour ton commentaire Chantal. Bonne soirée.

      Publié par Oscara | mars 22, 2013, 5:58

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Bientôt la nouvelle page ? | Belle Gosse - mars 24, 2013

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

My Social Network
 photo S_Instagramminilogoindex.jpg photo S_facebookminilogoindex.jpg photo S_Pinterest_PrimaryLogo_Red_RGB.jpeg photo S_twitterminilogoimages.jpg photo S_tumblr_app_icon.png photo s_hellocoton_icon_2.jpg

My favorite pictures

Oups...

Déjà tout ce temps ?!?

Visitors

  • 24,164 hits
%d blogueurs aiment cette page :