//
you're reading...
Jour après jours, La vie sous toutes les coutures, Un peu de psychologie

Ici et Maintenant

enjoy

Vivre le moment présent, s’en réjouir, sans penser à ce qu’on aurait du faire ou à ce qu’on fera est une bénédiction.
Vivre le moment présent n’est pas inné car je pense que l’être humain dans son monde de compétition, que ce soit pour tuer le mammouth ou pour gagner une place au soleil, a besoin d’analyser le passé et de calculer des coups d’avance pour mettre toutes les chances de son côté.

Alors, pour vivre le moment présent, il faut s’y exercer, mettre sa conscience dans ce qu’on fait, ouvrir tous nos sens pour être réceptif aux odeurs, aux bruits, aux couleurs, au soleil sur sa peau ou au goût de la pluie sur nos lèvres.
Et petit à petit, jour après jour, on arrivera de mieux en mieux à être dans le présent, dans ce qu’on est en train de faire et en profiter pleinement.

Mais tout ça reste de la théorie pour moi. Je n’arrive pas à me concentrer dans le présent. Mon esprit profite du moindre moment d’inattention de ma part pour vagabonder. Il revit des moments déjà passés ou alors brode des plans pour le futur, prépare des voyages, etc. Cela permet de trouver le temps moins long lorsqu’il s’agit de faire une tâche barbante comme faire la vaisselle ou repasser.

Mais lorsque je vis un moment heureux, je ne peux m’empêcher de penser à la fin…, lorsque la magie aura disparu. Au vide qu’elle va laisser. Alors j’échafaude des tas de stratagèmes dans le but de faire durer ce moment… à en oublier de profiter. Et quand ce moment se termine vraiment, je me retrouve avec plus rien, sauf peut être une sensation furtive du bonheur dans le coeur, bonheur que je n’ai goûté que sur le bout des lèvres…

Alors le bon sens voudrait que je vive l’instant présent intensément, passionnément, éperdument pour ne jamais avoir de regret. Regret de ne pas avoir profité. Regret d’avoir pris la mauvaise décision, celle induite par la peur imaginaire la plupart du temps, d’avoir mal.
Le bon sens a raison ! Il ne me reste plus qu’à travailler dur pour y arriver, à commencer par mettre toute ma conscience dans la corvée de vaisselle…

Gros bisous.

comment-1-2

BB, 11/05/2013

Publicités

Discussion

27 réflexions sur “Ici et Maintenant

  1. Si tu arrives à vivre éperdument une vaisselle tu m’expliqueras ! 🙂 Quand je fais une corvée je me concentre sur des projets exaltants…mon prochain voyage !Ensuite je note pour ne pas oublier les détails imaginés qui m’ont plu! Car là pas question de rater, d’oublier ! Vivre intensément les instants heureux ! Tu sais que quand le ciel est gris je plonge régulièrement le nez dans mes roses : elles ne vont pas durer surtout avec les rafales alors je veux en profiter et m’en imprégner ! Lorsqu’elles n’y seront plus, je pourrai me dire que j’en ai bien profité ! Bel après midi Oscara bises

    Publié par Petitgris | mai 12, 2013, 12:23
    • Haha, d’accord Paulette pour « la vaisselle passionnément » ! 😉
      Comme toi, je voudrais repérer et vivre les moments heureux mais éphémères. Pour ne plus avoir à me dire encore : »j’aurais du… » Bises

      Publié par Oscara | mai 12, 2013, 3:22
  2. C’est un exercice qui est pas évident vivre le présent sans se perdre dans le passéisme anticiper l’avenir, via pré en pleine conscience pour ne rien rater, j’avoue que pour la vaisselle je remplis le lave vaisselle et ne me pose pas trop de questions, ni pour les tâches barbantes… Je fais le vide dans ces moments la pour les expédier le plus vite possible… Chacune a son petit truc: p’tit gris plonge son nez dans ses roses, moi je ferme les yeux et je revois les lieux que j’aime et que j’ai fixé dans ma mémoire a jamais: Londres , Venise… pour les jours ou il n’y aura plus de voyages mais où j’aurais encore alors ces souvenirs engrangés et dont je profite… Croquer la vie pour n’avoir point de regrets et me dire un jour finalement j’ai eu une belle vie!
    Plein de bises Oscara! Bon après midi

    Publié par Dhelicat | mai 12, 2013, 12:46
    • Vivre ses voyages, ses moments heureux comme si c’était les derniers… Cela peut paraître morbide, mais peut être que c’est le moyen de me rappeler que le présent est important ? Bisous Catherine

      Publié par Oscara | mai 12, 2013, 3:25
  3. Là aussi ça peut être long mais il faut persévérer. T’en as conscience et c’est déjà beaucoup!

    Publié par cubala | mai 12, 2013, 3:36
  4. Primo, j’aime cette photo en illustration. Je la trouve très belle. Deuxio, je crois que nous sommes tous pareils. Quoique je vive mieux l’instant présent depuis quelques temps. Enfin, ce n’est pas gagné car cet après midi encore j’ai pensé à d’autres moments, à des virages mal négociés, à des regrets sans fin…. Oui, travaille dur… Moi, ce n’est pas la vaisselle, c’est le repassage qui m’aide dans cet exercice ! Bisous

    Publié par Armelle | mai 12, 2013, 6:41
    • Merci pour la photo, je l’ai trouvée sur Pinterest, ma grande source d’inspiration en matière d’illustration.
      Oui je travaille à ne plus gâcher les beaux moments avec des pensées parasites et des peur infondées. C’est difficile de changer des années d’habitude… Mais c’est à ce prix ! Bisous.

      Publié par Oscara | mai 12, 2013, 7:39
  5. belle philo de vie et il faut s’y tenir !!!

    Publié par Camille G | mai 13, 2013, 12:03
  6. Si tu peux regarder ton passé sans en être prisonnière mais uniquement pour te pousser à t’avancer, si tu peux élaborer des plans et faire des projets pour le futur sans que cela te mette la pression et te permette de profiter du présent, alors c’est gagné! On ne peut pas ne pas ressasser ou ne pas rêver, mais que cela ne t’empêche surtout pas de bien faire ta vaisselle 🙂 Bisous Oscara

    Publié par Rachel | mai 13, 2013, 9:10
  7. Apprendre à savourer l’instant présent est un art, qui comme tous les autre, met du temps à s’apprendre. C’est une forme de méditation qui te permet non pas tant de s’exciter devant un tas de vaisselle mais de se concentrer sur chaque assiette lavée, sur l’ordre qu’on crée autour de soi en ne pensant à rien d’autre qu’à ce qu’on fait dans l’instant.
    Un beau film à voir sur le plaisir des gestes simples: L’odeur de la papaye verte.

    Publié par entretroisvolcans | mai 13, 2013, 7:47
    • Comme ralentir les pas quand je marche… Je marche toujours très vite. Même les grands s’étonnent parfois de ma vitesse. Je mets souvent ça sur le fait que je compense par rapport à ma taille. Mais au fond de moi, je sais qu’il s’agit d’avoir le coup d’avant… Merci pour le titre du film.

      Publié par Oscara | mai 14, 2013, 12:37
      • Ah oui, ralentir le pas…très important ça. J’en sais quelque chose, j’ai tendance à faire de même. L’ennui quand on se presse c’est qu’on risque de rater les roses sur notre passage, celles justement dans lesquelles il faudrait absolument enfouir son nez…

        Publié par entretroisvolcans | mai 14, 2013, 1:35
      • je vais partir quelques jours à Séville. C’est mon 1er voyage seule… j’aime visiter les villes. Enfin je pense, puisque jusqu’à maintenant je l’ai toujours fait avec quelqu’un, alors est ce que j’aimais être avec lui, ou visiter les villes, ou les 2. Je le saurais bientôt. Je tâcherai d’appliquer le principe de ralentir le pas… Te tiens au courant…

        Publié par Oscara | mai 14, 2013, 10:55
  8. je crois que pour pouvoir profiter du moment présent il faut savoir lacher prise et arrêter de réfléchir. Je dis je crois parce que je ne sais pas le faire!

    Publié par steph189 | mai 13, 2013, 9:31
  9. coucou je me suis posée la même question que toi ….pas simple de faire taire cette petite voix qui sabote l’instant. mais en découvrant cette video quelque chose a bougé en moi : voici le post qui résonne avec le tien ! http://larevolutioninterieure.com/2013/01/15/vivre-linstant-present/

    ta volonté de réussir à profiter de l’instant présent finira bien par aboutir !!! j’en suis sure :)de tout coeur avec toi

    Publié par Sandra C. | mai 15, 2013, 7:12
  10. Parfois je me demande s’il ne faut pas, pour vivre le présent le mieux possible, faire fi du passé!

    Publié par Le Journal de Chrys | mai 15, 2013, 11:13
  11. oh comme je te comprends ! D’illeurs j’avais écrit un billet un peu identique, qui parlait de profiter du moment présent aussi, de ses amis, (de mes enfants).
    Réussir à vivre chaque instant pleinement, c’est si dur et pourtant cela devrait être tellement naturel !
    Maintenant, j’ai déjà pris la bonne résolution de ne pas prendre mon téléphone au par de jeux avec les enfants. plus d’heure, et surtout plus de mails, de fb, etc. Toute mon attention est portée sur les êtres les plus chers à mes yeux !

    Bises

    Publié par Simplement moi | mai 29, 2013, 10:52
    • Comme tu as raison. Il faut parfois se faire violence pour être dans l’instant. Mais on a alors une satisfaction d’avoir vécu pleinement quelque chose qui nous incite à recommencer.

      Publié par Oscara | mai 29, 2013, 11:03
  12. La route est longue avant de pouvoir prétendre être majoritairement dans l’instant présent !
    Une enseignante nous avait proposé un exercice ; ce soir faite quelque chose , n’importe quoi , ne serait ce que brosser vos dents comme si c’était la première fois .Un peu comme un enfants qui apprend , qui découvre , est centré sur le ici maintenant . Certain y sont arrivé d’autre pas . Moi j’ai décidé de faire le choix de mes vêtements pour le jour de formation suivant , comme un enfants les aurait choisit. Donc pas en fonction des normes , mode , ni en fonction des autres , j’ai mis ce que moi j’avais envie de porter pour être confortable et au chaud , ce qui s’harmonisait avec le ici et maintenant du moment.
    J’ai repris la lecture du livre le pouvoir du moment présent d’Eckart Tolle , ce n’est pas gagné il m’arrive encore d’arriver à la fin d’une page et de me dire ;  » oups j’étais perdu dans mes pensées je n’ai pas eu conscience de lire cette page  »
    Mais déjà d’y travailler , donne une chance supplémentaire d’y arriver 🙂

    Publié par marielune | juin 3, 2013, 6:04
  13. Bonjour Oscara,
    J’aime beaucoup votre billet et toutes les questions que vous vous posez…
    Vous viviez vos états en conscience et c’est déjà le premier pas vers le changement.
    Être pleinement dans le moment présent nous est difficile à tous… notre mental est conditionné à « sauter d’une branche à l’autre », tel un singe 😀
    Alors, il faut l’occuper…
    Essayez la vaisselle, ça marche… un jour, j’ai épluché les légumes en pleine conscience et c’était un exercice merveilleux

    Publié par berger elisabeth | décembre 22, 2013, 12:53

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

My Social Network
 photo S_Instagramminilogoindex.jpg photo S_facebookminilogoindex.jpg photo S_Pinterest_PrimaryLogo_Red_RGB.jpeg photo S_twitterminilogoimages.jpg photo S_tumblr_app_icon.png photo s_hellocoton_icon_2.jpg

My favorite pictures

Oups...

Déjà tout ce temps ?!?

Visitors

  • 24,752 hits
%d blogueurs aiment cette page :